En méthode classique, les clients habitués à définir des cahiers des charges minutieusement détaillés et les soumettant à leur prestataire savent combien il sont enfermés dans ce processus de définition d'un périmètre précis.

 

Le cahier des charges

En contractualisation au forfait, à la moindre erreur de définition ou simplement un oubli mineur, ils savent qu'ils devront entrer en négociation de nouveau avec leur prestataire pour tenter de faire entrer les modifications du cahier des charges dans l'enveloppe budgétaire négociée.

Le prestataire, de son côté endosse totalement le risque de se voir reprocher le moindre écart par rapport au cahier des charges, situation qui peut aboutir à des litiges avec le client et problèmes financiers à la clé.

Il va se protéger en traduisant le Cahier Des Charges (CDC) en spécifications fonctionnelles très détaillées qui vont enfermer encore plus le client dans un périmètre rigide.

 

Cette situation contractuelle classique est souvent inconfortable de part et d'autre surtout lorsque la relation client/prestataire est récente et que chacun est sur ses gardes et en observation de l'autre partie.

 

 

Les clauses contractuelles

Les clause habituelles de garantie de délai, de pénalités et d'obligation de résultat qui sont normales pour cadrer la relation et définir les engagements des parties afin de prévenir le risque deviennent alors elle-même des facteurs de risque!

Tous mes confrères avec qui j’en ai parlé et qui comme moi ont eu pendant des années des relations client/prestataire en contractualisation au forfait le savent: ça fonctionne mal.

Les client qui connaissent bien leur prestataire et qui ont l'habitude de travailler avec lui comprennent mieux la situation et une entente mutuelle permettant d'assurer la réussite des projets aboutit souvent à une contractualisation en régie.

Ce type de contrat est idéal, le prestataire devant toutefois être totalement transparent sur ses effectifs mobilisés pour le client, ses tarifs étant en général revus à la baisse dans la négociation.

En agilité, la contractualisation avec le client devrait systématiquement être opérée en régie pour assurer de part et d'autre une relation équilibrée.

Contrat : la contractualisation en régie

En contrat de régie, une part du  risque est cependant en partie transféré sur le client et rien ne lui garantit que l'objectif qu'il souhaite obtenir sera atteint et le délai respecté.

C'est en fait exactement ce que propose l'Agilité.

On ne s'engage que sur une enveloppe financière et un délai, le périmètre n'étant pas figé.

L'objectif de produire une création de valeur maximale pour le budget imparti est souvent mal perçu par les clients dans une relation récente avec leur prestataire.

 

Les donneurs d'ordre ne maîtrisant pas l'Agilité sont souvent décontenancés, voir hostiles à l'abandon d'un périmètre fixe qui les rassure.

 

 

Contrat agile ?

Des tentatives de cadrer cette contractualisation ont abouti à produire des contrats alambiqués, lourds et imposant tant de contraintes, et de clauses garde-fou qu'on finit par proposer au client un tel niveau de complexité qu'il ne peut qu'être retissant à contracter.

l'exemple typique est le contrat Agile proposé en Open Source par le site contrat-agile.org. Ce contrat est une initiative intéressante mais il est lourd de plus de 40 pages...

Pour un client, c'est un frein important à l'adhésion de l'Agilité.

Contractualiser : comment procéder ?

Simplifier !

Selon moi, un contrat de prestation en agilité doit être simple ou ne doit pas être signé.

 

Le principe même de l'Agilité est de simplifier les procédures et de rester léger avec l'équipe de développement.

Pourquoi ne pas adopter ce principe dans la relation contractuelle entre client et prestataire?

Je suis parti de ce principe pour élaborer le contrat de prestation en Agilité que ma société et propose à mes clients. C'est un contrat très simple, où chaque partie dispose de la plus grande liberté tout en respectant les règles essentielles.

La mise au point de ce contrat a nécessité beaucoup de temps. Faire simple est souvent un exercice difficile.

 

Logiciel et contrat agile

 

Je dois cependant reconnaître que sans l'aide de notre logiciel de gestion de projet Agile, j'aurais été dans l'embarras pour traduire les procédures en contrat.

Heureusement, le logiciel cadre les procédures en permettant au client de saisir lui-même ses besoins et de définir ses priorités.

Chacun de ses besoin est traduit en charge de développement et est chiffré en montant financier.

Le client décide à tout moment de mettre en développement les fonctionnalités qu'il estime représenter le plus de valeur pour son projet et est parfaitement informé du coût.

De fait, il commande au fur et à mesure, des petits montants de développement qui augmentent son projet. Chaque commande représente un nombre de jours homme nécessaire selon l’estimation de charge que nous avons définie.

 

Le principe d'itération est respecté, les livraisons s'effectuant au fur et à mesure que chaque fonctionnalité est ajoutée au projet.


Le logiciel automatise la relation avec nos clients et la partie contractuelle s'en trouve très allégée car les enjeux sont réduits à de petits montants et le risque diminué d’autant de part et d’autre.

Conclusion

Négocier un contrat de réalisation d'application digitale en Agilité est un véritable casse-tête si l'on adopte une méthodologie classique. La solution développée par ZAPPIK permet une contractualisation Idéale:

  • Simple
  • En régie
  • Equilibrée entre les acteurs
  • Réduisant les risques
  • Grâce à une relation cadrée par un logiciel spécialisé

Share !

AUTHOR

ZAPPIK: FINALLY THE SUCCESS OF YOUR DIGITAL PROJECTS

 

ZAPPIK is the first method to take advantage of the illimited resources available remotely to accelerate and secure the development of digital projects.

 

The orchestration of external resources is the key.

But do you have the time to manage a remote team of geeks?

 

Thanks to its platform and a pool of specialized Project maestros to perform resource orchestration, ZAPPIK breaks the rules and enables you to INTERNALIZE the management of your projects with REMOTE resources.

 

No need to recruit, go hunting providers, write specifications.

 

Everything is managed for you so you can focus on your business and not on managing the thousands of tasks required by any digital project.

 

THE WHITE PAPER

70% of digital projects fail. Learn the secrets of the 30% who succeed!

It's all about risk

With Zappik method, projects run with minimum risk for all stakeholders. It's the key to success. To fully understand how to engage in digital without losing your investment, start by reading our white paper. In 5 minutes of reading, you'll have the keys to avoid the traps of digital.

livre blanc digital